Page 5 - Magazine SMIP
P. 5
UN MEILLEUR ACCOMPAGNEMENT SOCIAL ET HUMAINLes progrès dans le traitement des cancers sont considérables et ont tendance à s’accélérer depuis quelques années. Il reste cependant un point où des progrès restent à faire, l’accompagnement des malades.Surmonter la détresse, apprivoiser la maladie et ensuite reprendre le cours de la vie sont des étapes importantes du parcours de la personne malade. La recherche s’intéresse à ces différentes étapes ainsi qu’à la place du malade et à l’image de la maladie dans notre société pour apporter aux professionnels des éléments de compréhension et favoriser un meilleur accompagnement.les mesures phares du plan antI cancer :• Le dépistage du cancer du sein tous les 2 ans chez les femmes âgées de 50 à 74 ans.• La sensibilisation au dépistage du cancer du col de l’utérus et du côlon.• Les campagnes d’information sur le mélanome.• Lamiseenplaced’uneconventionentreassurances, banques, pouvoirs publics et associations de patients pour permettre aux malades d’emprunter (convention aeras : www.aeras-info.fr).• L’amélioration du dispositif d’annonce de la maladie aux patients.• Lemaintienàdomicileetleretouràl’emploides malades.• La facilitation de la présence des parents auprès de leur enfant malade.• Le renforcement et l’humanisation de la relation médecin – malade et la fourniture des informa- tions sur la maladie.• La meilleure coordination entre les structures hospitalières et libérales.• La lutte contre le tabac, l’alcool, la mauvaise alimentation et la pollution.• Les avancées considérables dans la recherche et l’élaboration de nouveaux traitements.DES PROGRÈS DANS LA PRÉVENTION ET LA DÉTECTIONEn amont de la maladie, la recherche essaie aussi de mieux cerner et comprendre les facteurs de risque de cancer, de mieux informer la population pour inviter à des changements de comportements individuels plus favorables à la santé (arrêt du tabac, baisse de la consommation d’alcool, pratique de l’activité physique, équilibre de l’alimentation, limitation des expositions solaires, ...).Si la recherche progresse, c’est également parce que les équipes du monde entier mutualisent leurs moyens pour parvenir à des résultats rapides et probants. Depuis plusieurs années, une meilleure coordination et structuration de la recherche entre différents acteurs, publics et privés, institutionnels et associatifs, concourt à une performance encourageante.LES PROGRÈS EN QUELQUES CHIFFRES• Un adulte sur deux guérit du cancer.• 70 % des enfants guérissent du cancer.• Plusde60%desmaladessontenrémission au bout de 5 ans.• Les taux de guérison ont augmenté pour les cancers du sein, les leucémies et les lymphomes avec un record de 95 % pour les cancers des testicules.Le M@G I N° 1 I avril 2010 Le M@G I N°10 I octobre 201405DOSSIER SANTÉl


































































































   3   4   5   6   7