Quelle mutuelle choisir pour un blanchiment dentaire ?


Le sourire est notre carte de visite, c’est pourquoi il est important de montrer des dents saines et blanches. En fait, l’un des services les plus demandés aux professionnels de l’odontologie est le blanchiment dentaire. Cependant, cette intervention peut revenir cher. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur le blanchiment dentaire.

Comment financer son blanchiment dentaire ?

Le blanchiment dentaire n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale car il s’agit d’une intervention esthétique. Par contre, certaines mutuelles peuvent prendre en charge tout ou une partie du prix du blanchiment dentaire (environ 800 euros) chez un dentiste professionnel. Pour trouver la mutuelle qui répond à vos besoins dentaires, nous vous conseillons de comparer différentes mutuelles santé en ligne.

Cela peut vous intéresser : 5 meilleurs conseils pour des ongles sains et beaux

Qu’est-ce qu’un blanchiment des dents ?

Les blanchissements dentaires sont des traitements dentaires esthétiques qui permettent d’éclaircir le ton des dents, ils doivent donc être effectués par un dentiste agréé. Le blanchiment des dents est effectué en appliquant un gel à base de peroxyde qui pénètre à travers les canaux naturels de la microstructure des dents, jusqu’à atteindre les zones les plus sombres de la dent.

C’est là que le gel produit une réaction de réduction et d’oxydation avec laquelle les liaisons des pigments internes de la dent sont rompues. On obtient ainsi une clairance progressive de la dent et donc des dents beaucoup plus blanches.

En parallèle : La réflexologie pour le bien-être et la détente

Dans quels cas le blanchiment des dents peut-il être effectué ?

Chaque cas doit être évalué individuellement par un dentiste professionnel, mais en gros, on peut dire que le blanchiment des dents est indiqué pour toute personne qui veut améliorer l’apparence de son sourire en éclaircissant le ton de ses dents. Par contre, il faut savoir qu’il y a des cas où le blanchiment des dents ne va pas donner de résultat, comme dans les cas où les dents sont préalablement restaurés.

En tout état de cause, le praticien de l’art dentaire effectuera un diagnostic préalable et un contrôle approfondi du blanchiment des dents afin que tout fonctionne correctement, en évaluant qu’il n’y a aucun danger ni pour les gencives, ni les tissus mous de la bouche, ni pour les dents. Le dentiste vérifiera que le traitement est effectué correctement, que la quantité de produit de blanchiment est utilisé dans sa juste mesure, en surveillant le traitement directement par des visites régulières.

Quelles sont les différentes techniques de blanchiment dentaire ?

Après le diagnostic préalable, le dentiste professionnel sera celui qui choisira la technique la plus appropriée à utiliser : traitement en consultation ou à domicile. Le traitement à domicile se fait par auto-application du gel de blanchiment, mais toujours sous contrôle professionnel. Le spécialiste assurera le suivi de ce traitement par des visites hebdomadaires, tous les quinze jours. Il faut savoir que le traitement à domicile est progressif.

Le blanchiment des dents est-il douloureux ?

Le blanchiment des dents professionnel est sûr, à condition de suivre les indications du professionnel. Il ne s’agit généralement pas d’un traitement douloureux, bien que chez certaines personnes une sensibilité dentaire puisse apparaître, mais disparaît généralement après la fin du traitement.

Les personnes qui ont une hypersensibilité dentaire avant de blanchir, auront plus de chance d’éprouver une augmentation de la sensibilité dentaire, principalement à des stimuli froids. Ces symptômes apparaissent généralement au début du traitement et sont généralement légers. Il est donc très important que le praticien de l’art dentaire effectue une étude préalable pour connaître les habitudes du patient et sa structure dentaire.

En cas d’hypersensibilité dentaire, il peut être nécessaire de prendre des mesures pour modifier le schéma de traitement ou d’utiliser des collutoires ou des dentifrices qui contribuent à réduire la sensibilité et à la faire disparaître. La sensibilité dentaire qui peut survenir avec le blanchiment, dure généralement quelques jours et disparaîtra en toute sécurité après la fin du traitement.

Des précautions particulières doivent-elles être prises ?

Quand la personne a les dents très sensibles il est commode d’augmenter les revues avec le praticien de l’art dentaire afin que le problème ne soit pas accentué. Par ailleurs, la principale précaution à prendre dans les traitements de blanchiment des dents est de contrôler la prise de nourriture et de boissons qui salissent les dents, avant, pendant et après le traitement. Il est très important de prendre des mesures d’hygiène appropriées, et de faire un bon brossage après l’ingestion d’aliments avec beaucoup de colorant.

Il est également recommandé de ne pas fumer, le tabac étant l’une des substances qui assombrissent le plus les dents. De même, le professionnel doit être informé de la prise de certains médicaments qui assombrissent les dents.

Combien de temps dure le blanchiment des dents ?

Lorsque le blanchiment des dents est effectué sous la surveillance d’un professionnel, le résultat peut durer environ dix ans. Au fil du temps, la cible obtenue avec le traitement s’atténue ou s’estompe. Dans ces cas, un nettoyage dentaire professionnel peut être effectué, suivi de l’application de gouttières avec gel blanchissant pendant quelques nuits. De cette façon, les dents qui ont reçu un blanchiment complet dans le passé retrouveront le ton obtenu à nouveau.