Contrat d’assurance complémentaire santé : que faut-il savoir ?


Qu’est-ce qu’une complémentaire santé et comment fonctionne-t-elle concrètement ? Découvrez quelques points précis sur le fonctionnement des contrats d’assurance santé.

 

A lire aussi : Comment le collagène peut-il stimuler la peau, les muscles et les intestins de votre corps ?

Une complémentaire santé est-elle obligatoire ?

 

En France, souscrire une complémentaire santé n’est pas obligatoire. Cependant, elle est fortement recommandée dans la mesure où la Sécurité sociale ne prend pas en charge 100 % des frais de santé, sauf dans certains cas spécifiques (grossesse ou handicap).

En parallèle : Comment vous soigner quand votre médecin n'est pas disponible ?

 

 

À quoi m’engage une complémentaire santé ?

 

Souscrire à une complémentaire revient à signer un contrat. Il vous engage auprès de l’organisme choisi. Sachez que vous disposez d’un délai de 14 jours pour vous rétracter après la signature du contrat, qui ne vous coûte aucun frais. Avant de souscrire, pensez à bien vous référer au tableau des différentes prestations prises en charge, et leurs éventuelles conditions (limite d’âge, etc.). Dans l’idéal, demandez un devis personnalisé.

Par défaut, votre contrat de complémentaire est renouvelé chaque année. L’organisme vous transmet alors un échéancier avec vos cotisations mensuelles.

 

 

Ai-je droit à une complémentaire santé en tant que salarié ?

 

Si vous êtes salarié, votre entreprise est tenue de vous proposer d’adhérer à un contrat de mutuelle santé, dont votre employeur prendra en charge 50 %. En tant que salarié, vous pouvez faire une demande de dispense si vous possédez déjà une complémentaire santé à votre nom ou en qualité d’ayant droit. C’est possible s’il s’agit d’un CDD de moins de trois mois, ou d’un contrat à temps partiel. Enfin, il faut que la cotisation à la complémentaire représente plus de 10 % du salaire.

 

Que rembourse une complémentaire santé ?

 

La complémentaire santé complète le reste à charge, c’est-à-dire la part non remboursée par l’Assurance maladie. Elle rembourse alors 100 % de la base de remboursement sur les soins courants, sur le dentaire et l’optique, ainsi que sur le forfait journalier d’hospitalisation. Mais votre complémentaire peut aussi prendre en charge certains dépassements d’honoraires et prestations supplémentaires pour l’hospitalisation. Certaines offres proposent des garanties de prévoyance, notamment en cas d’invalidité.

 

Qu’est-ce que le délai de carence ?

 

Certains organismes de complémentaire santé mettent en place un délai d’attente, aussi appelé carence. Cette durée correspond à la période durant laquelle l’assuré ne peut être remboursé de certaines prestations. Par exemple, cela peut être de six mois après la date de souscription pour des soins dentaires. Passée cette période, les remboursements pourront être engagés.

 

Puis-je résilier mon contrat de complémentaire ?

 

Après un an de souscription, l’adhérent est en droit de résilier son contrat à tout moment, et ce, sans aucun frais. La résiliation peut se faire en ligne, sur le compte client, par mail ou par courrier, et prend effet un mois après. Dans certains cas, celle-ci est autorisée avant le délai d’un an, dans le cas d’un mariage ou d’un changement de profession, par exemple.

 

La mutuelle santé est donc une garantie qui vous protège au quotidien, ainsi que vos proches. Elle s’adapte à votre budget, votre situation et vos besoins, et peut évoluer en changeant d’offre ou d’organisme.